Le terme « Qi Gong » se traduit par « Qi », l’énergie, le souffle, et « Gong », la pratique, le travail. Pratiquer s’entend dans un sens global d’une forme d’exercices alliant la pensée et le mouvement, l’intention et l’action. Le corps et le mental doivent former une unité indissociable. Lorsque l’intention guide le corps, le Qi, l’énergie arrive et se manifeste, la respiration se régule d’elle-même.

AVEC

Catherine
Peythieu

Diplômée de Union Pro Qi Gong (FEQGAE), élève de Maître Kunlin Zhang

Forfait à l’année : 385€
Cours hebdomadaires : le lundi de 18h à 19h
le jeudi de 10h30 à 11h30

Les 3 attitudes pour pratiquer l’énergie

La pratique du Qi Gong nous révèle à nous-mêmes tout en nous intégrant dans l’univers. Elle est liée à cette cosmogonie bien antérieure au taoïsme et au confucianisme, de l’école Yin-Yang qui remonte avant la manifestation, au WU JI, l’origine du mouvement, qui signifie à la fois le plein et le vide. « L’intention », le YI est capitale pour pratiquer ; elle se base sur 3 attitudes fondamentales :

  • La décontraction du corps (Fang Song)
  • La concentration, faire le vide, mettre le mental au repos, se vider des émotions négatives (Wu Ji)
  • L’intention, conduction du QI le long des méridiens ou en certains organes ou points sensibles (Yi Zhi)
Cours de Qi gong -Paris - les arts du Corps - Espace le Moulin

Qi Gong pratiqué aux Arts du corps

Ce Qi Gong est très bénéfique pour la santé : un enchaînement pour débloquer toutes les articulations du corps et réveiller l’énergie soit bloquée, soit en déperdition. Une vraie harmonisation comme on accorderait un instrument de musique, on ré-accorde notre corps !

Les « Zhuang Gong » sont des séries d’exercices de renforcement de l’énergie ancestrale. Ils se pratiquent en statique, debout, le plus longtemps possible. Le Zhuang Gong des 5 organes renforce l’énergie de fonctionnement de nos organes.

Ces exercices de santé utilisent des vibrations émises grâces à 6 différents sons qu’accompagnent 6 postures particulières. Leur pratique régulière a pour but de calmer et transformer nos émotions négatives en émotions positives.

Le Qi Gong des yeux est une méthode adaptée à tous les troubles de l’oeil. C’est un enchaînement de 20 mn environ qui soulage les fatigues oculaires et aident à l’amélioration de la vue.

A travers 8 exercices d’étirement des méridiens, ce Qi gong propose de travailler à la fois la douceur et la fermeté comme la soie. Les mouvements très lents et précis harmonisent l’énergie du corps dans la détente et la vitalité.

Inspiré des dessins de mouvements retrouvés sur une des bannières du site de Mawangdui (2ème siècle av JC), ce Qi Gong présente 12 mouvements simples et efficaces qui visent à harmoniser la circulation de l’énergie dans le corps, réguler le Qi et le sang, et équilibrer le Yin et le Yang.

Le Qi Gong est une composante de la Médecine Traditionnelle Chinoise, s’appuyant sur la logique des saisons, en correspondance avec les 5 éléments, et les 5 mouvements. Ce Qi Gong est une suite de 5 mouvements qui redonne vitalité à nos organes, nous intégrant aux lois de l’univers.

Les origines du Qi Gong

C’est dans les années 1980, que lors d’une fouille dans la capitale du Hunan, on découvrit dans une tombe, un texte daté de 168 av. JC, écrit sur de la soie, et retraçant 28 schémas d’une forme de gymnastique thérapeutique, nommée DAO YIN. Ces exercices présentaient des mouvements pour femmes, hommes, jeunes et vieux, précisant une respiration spécifique appliquée.

Parmi les maîtres légendaires, HUA TUO, célèbre médecin de l’époque des 3 Royaumes (190 à 265), nous lègue le fameux Qi Gong des 5 animaux. Premier chirurgien connu, il pratiquait l’anesthésie par les plantes. Mais c’est par l’observation de la nature animale qu’il inventa le jeu des 5 animaux qui imitent les mouvements du tigre, de l’ours, du cerf, du singe et de l’oiseau. Il est à noter qu’à cette époque les hommes vivent très proches de la nature et s’inspirent de ses lois et de ses mouvements en réponse à leur quête de bonheur et de longévité. Cette « imitation » n’est pas extérieure, mais cherche par un travail interne, associé au souffle, à découvrir l’essence primordiale qui donne la vie et la prolonge.

Partenaire

Les ateliers du corps

Catherine Peythieu
www.atelier-du-corps.com