Quel regard portons-nous sur la misère, ceux que l’on appelle les invisibles de la rue ? Au-delà des besoins matériels, les personnes sans-abris souffrent de solitude et d’absence de contact humain simple et authentique.

Autour d’une boisson chaude, partons à leur rencontre et prenons le temps de l’écoute et de l’échange pour découvrir l’autre, en toute humanité.

C’est en donnant qu’on reçoit

Une maraude, c’est l’occasion d’aller à la rencontre des sans-abris, de partager un café, un peu de nourriture, des vêtements et des kits d’hygiène. Mais une maraude, c’est aussi et surtout oser se confronter à l’essentiel. Au-delà de nos préjugés, les femmes et les hommes vivant dans la rue n’ont plus de superflu : ni dans leurs possessions, ni dans leur manière d’être. Permettre la rencontre, et grâce à cette rencontre, partager ce qui nous rend humains : la dignité, le respect, l’écoute et la bienveillance. Sans rien attendre.

Solidarité
Maraudes - Nouvelle Acropole Paris 5 - Espace le Moulin

Comment se déroule une maraude ?

Tout commence à l’Espace Le Moulin qui est le lieu de rendez-vous des volontaires, occasionnels comme réguliers. D’abord, donc, on prend le temps de la rencontre entre volontaires et encadrants. Ensemble, le groupe prépare les sacs à dos, le sous-vêtements, les kit hygiène et d’autres produits de première nécessité… en plus des incontournables boissons chaudes. Déjà, on ne préparer à rencontrer l’autre, en ouvrant son regard et son attention.

Après les préparatifs qui durent environ 40 min, vient le temps du briefing (20 min) pour partager le sens de l’action, questionner nos postures et établir les parcours des maraudeurs pour la soirée. Évoluer dans la rue demande d’intégrer quelques règles de de sécurité, de communication, de courtoisie et d’hygiène. Les équipes quittent enfin le Moulin à la rencontre des personnes sans-abris. Elles se rejoignent à la fin de la maraude, généralement après 1h30- 2h00 de déambulation, pour partager leurs expériences. Un temps d’échange de cœur s’ouvre alors entre tous les volontaires et la soirée se clôture par le rangement des équipements.

Comment les aider ?

Être volontaire c’est aussi contribuer matériellement, quand parfois nous ne pouvons le faire en temps partagé. Pour nos maraudes nous avons besoin tout au long de l’année de sous-vêtements pour hommes et femmes, de paires de chaussettes, de produits d’hygiène (brosses à dents et dentifrice, savons liquides), de serviettes hygiéniques pour les dames, de paquets de mouchoirs.

En hiver nous avons particulièrement besoin de gants, bonnets, chaussettes et de vêtements chauds. Toutes les bonnes volontés nous aider à trier, empaqueter et distribuer sont les bienvenues !

Maraude de No*el - Espace le Moulin - Nouvelle Acropole Paris 5

« L’humanité n’est pas un état à subir. C’est une dignité à conquérir. »

Vercors

Partenaire

Nouvelle Acropole Paris 5

www.paris5.nouvelle-acropole.fr